Demain il fera beau

Demain ilfera beau

Revenir au pays
là où marchions ensemble
il y a combien de jours et de jours, dis ?
poser les yeux où si longtemps tes yeux se posèrent
d’est en ouest
vers Planier aussi
et puis auprès des bateaux de retour des îles
lancer le regard jusque derrière les limites de cette ville
où tu me donnas vie
guetter la fuite du jour
et savoir
ce soir peut-être encore plus profond que les autres soirs
que demain il fera beau

 

Soleil couchant, proche Orient

Redescendre vers le sud
au couchant
route toute droite
vieille connaissance
longe les pins sur kilomètres
on toucherait presque l’océan
juste à droite, là
de l’autre côté des arbres
dans cette lumière rose du printemps qui approche
au volant
paisible
souvent c’est vers l’Orient
que voyagent mes pensées
lointain
et pourtant si proche Orient
ses murs
ses grillages dressés
ses séparations sans mesure
ses cortèges de haine et de blessures
ses morts
ses fossés creusés profond
entre vies et cultures

il faudra passer par là-haut
pour s’enfuir
Orient rouge là-bas
ici Occident impuissant