Shanghai est un toutou

toutou1

Ils sont fous de leurs chiens les Shanghaiens
presque autant que de leurs enfants
leur parlent et les pomponnent en souriant les promènent patiemment les dorlotent avec tendresse leur achètent des laisses à grelots des petits manteaux à pois des beaux colliers flashy et même des chaussons rikiki pour protéger du froid ou du mouillé leurs petits petons
ici aussi le touchant l’amusant et le ridicule se conjuguent au présent

fini le temps où les animaux de compagnie étaient bannis car associés à la bourgeoisie honnie
désormais la toutoumania et son juteux marché sont rois
à Shanghai un million de chiens côtoierait les 28 millions d’humains.