Bashō dans mon sac à dos

Juché au sommet des montagnes
paisible
sens en éveil
sans d’autre présence que le silence
et les mots de Bashō.

Commence par célébrer
les fleurs de prunier dans ton cœur
abrité pour l’hiver

Bashō (1644 – 1694)