À Bayonne, vingt et un migrants arrachés à leurs accueillants

migr

L’heure des adieux hier à Bayonne pour Ahmed Mounir Amar Nasser Mohammed Youssef Abdelazim et leurs camarades Soudanais Somaliens Érythréens tous migrants fuyant la guerre et la misère et accueillis depuis septembre par des bénévoles et des professionnels du Centre d’Accueil et d’Orientation de Bayonne en lien avec l’Association pour la Formation professionnelle pour Adultes et l’association Atherbea
hier midi le séjour en Pays basque de ces vingt et un hommes s’est arrêté contre leur gré car renvoyés en train par les autorités françaises vers Pau où ils seront assignés à résidence avant d’être reconduits en Italie
de là ils risquent d’être reconduits vers la Lybie ou vers leurs pays d’origine car la France continue de leur refuser le droit de déposer une demande d’asile dans le lieu de leur choix à cause de la règlementation européenne Dublin III
ces migrants ne peuvent donc demander leur statut de réfugié qu’en Italie pays où ils sont entrés sur le sol européen
près de quatre cents personnes ont répondu à l’appel du collectif Etorkinekin Solidarité Migrants pour les saluer devant la gare puis sur le quai d’où le train est parti pour Pau via Dax
j’ai assisté enregistreur en main à ces adieux fraternels dignes et émouvants

 

Grand merci à
Abdelazim migrant soudanais
Barth Camedescasse militant de l’association Bizi
Pascale Ribeiro citoyenne
Mylène bénévole accueillante
Michel Vanzo directeur du centre bayonnais de l’Agence Française de Formation pour Adultes

etorkinekin

devant la gare de Bayonne

Barth

Barth militant de Bizi

arrivée migrants

les migrants arrivent en camionnette

abdelazim

Abdelazim

Mylène

Mylène

dansebasque

une demoiselle danse l’auresku en signe d’hommage et de respect

Rejoindrelequaiii

l’heure de rejoindre le quai

dernièresparoles

les ultimes paroles

chanterencore

chanter encore Hegoak

letrainentreengare

le train entre en gare

verspau

direction Pau

Le collectif Etorkinekin a décidé d’attaquer devant le tribunal administratif toutes les mesures de transfert vers l’Italie qui seront notifiées aux 21 migrants partis du Centre d’Accueil et d’Orientation de Bayonne.

6 commentaires sur “À Bayonne, vingt et un migrants arrachés à leurs accueillants

  1. J’ai apprécié votre reportage sur le départ des migrants à Bayonne
    Je l’ai trouvé explicite, concis,fluide,et sensible
    J’ai également apprécié la manière très discrète avec laquelle vous sous êtes adressé à moi pour m’interviewer ,ainsi que le contenu de vos questions
    Je suis Mylène D bénévole au CAO de Bayonne
    Merci d’avoir fait le déplacement pour couvrir l’évènement qui parle de » l’humain « , comme dit Abdelhasim
    Maintenant que ce groupe de migrants est à Pau , près de chez vous,j’espère que vous continuerez à informer le plus grand nombre d’internautes de leurs conditions d’accueil et d’accompagnement au PRADHA et de l’évolution de leur situation administrative
    Merci à vous de participer par l’intermédiaire de votre plume sensible, au « sauvetage de ces humains » que nous espérons de tout coeur !
    Mylène D

    J'aime

  2. Il y a des lois injustes
    On ne peut pas enlever aux citoyens le droit de les contester
    Nos élus n’y semblent pas suffire.
    Le coeur et la raison…blabla blabla…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s