Bastet

IMG_1142

Dans les froides rues mouillées
t’ai aperçu à la fenêtre
ne m’as même pas regardé
chat blanc aux fins yeux perdus
ai tenté de te réveiller
tapé des mains, crié, sifflé
es resté figé sans broncher

peut-être es-tu, petit chat blanc
statue de Bastet la déesse
ramenée de lointaine Égypte
par quelque amoureuse éperdue
lasse de se rêver attendue
et de lancer en vain ses griffes
aux carreaux froids de la fenêtre

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.